Chanson : les ballades sensibles de Pili

Publié le Mis à jour le

DSC02625_2.JPG
Pili à la Résidence de France à La Haye en novembre dernier (photo AL)

Installée aux Pays-Bas depuis cinq ans, Pili s’est lancée en solo dans la chanson au printemps 2014. Rencontre avec une artiste qui prend le temps de vivre son art et de creuser son sillon.  

Sorti de l’oeuf au printemps 2014, le tout récent projet solo de Pili est celui d’une artiste dont le talent couvait depuis longtemps. Avocate de formation, spécialisée dans le droit pénal international, Pili a toujours été accompagnée par la musique. Avec une enfance normande passée dans une famille de musiciens, elle y a même baigné, l’a étudiée, pratiquée, sans pour autant y entrer de plain-pied. « Je me suis fait virer du conservatoire à 11 ans. Le format ne me convenait pas, ça me terrorisait ». Une relation en pointillés, je t’aime moi non plus. A 18 ans, elle chante pendant trois ans dans un groupe de huit filles a capella. « C’était super mais j’ai quitté le projet. La musique, ça vient naturellement et ça part naturellement, je ne pourrais pas en expliquer les raisons ».

C’est aux Pays-Bas, où elle vit depuis cinq ans, que la chose s’est à nouveau révélée. Avec des éléments déclencheurs. L’achat d’un nouveau piano, la composition de quelques instrumentaux, l’écriture de textes et paroles, et la participation à un concours, au théâtre NieuweRegentes à La Haye, qui lui redonne le goût du live. « J’y ai chanté trois chansons, dans de bonnes conditions et dans un endroit bienveillant. Si tu arrives à toucher ne serait-ce que deux ou trois personnes, tu te dis que ça ne sert à rien de laisser les chansons dans les tiroirs ».

« Un vieux Steinway en noyer plein de vibrations »

Avec une quinzaine de titres écrits en 2015 et une vingtaine de concerts, son répertoire s’est étoffé. L’heure n’est pas encore à sortir un disque, mais à jouer, vivre, expérimenter. Pour trouver des dates, elle vient d’ailleurs de signer avec une agence belge. Et de piano en piano, de bars en petites salles de concert, le projet grandit. « J’ai joué dans d’autres pays, j’ai adoré l’Italie, à Syracuse, sur un piano à queue du 19e siècle, un vieux Steinway en noyer plein de vibrations ». Que ressent-elle quand le silence se fait, que le piano se met à résonner et que la voix sort ? « La sensation d’être affreusement à sa place ». Sensible, présente, fragile et vive, visiblement traversée par les émotions, Pili a cette capacité à être reliée à son public. « Je suis réceptive aux vibrations d’une manière générale. Dans une salle de concert c’est très prégnant, c’est incroyable ce que tu reçois avant même de te mettre à chanter ». 

Tori Amos, Fiona Apple, Erik Satie, Pascal Comelade, Yann Tiersen, William Sheller sont quelques-uns des artistes qu’elle a écoutés avec attention. Mais si elle fait quelques reprises, Pili fabrique sa propre matière et chante ses chansons en s’accompagnant au piano. Des chansons intimistes, d’amour souvent, et plus largement sur « ce qui relie les gens ». Des histoires qui lui viennent en français ou en anglais. » Parfois c’est fulgurant et parfois il faut lutter quelques minutes, heures ou jours pour trouver les mots ou les notes justes ». Voix douce, pieds nus sur les pédales du piano, Pili ne fait pas semblant quand elle joue. Il est manifeste qu’elle séduit et touche son public. « Je dois avouer que j’ai eu quelques frissons », confiait récemment un spectateur lors de l’un de ses concerts. Et cette dame bouleversée venue la remercier alors qu’elle refermait son piano. Une fille à suivre.

AL

imgres
(photo Guillaume Bounaud)

http://www.pili-music.com/
https://www.facebook.com/Pili-music-614121105351566/?fref=ts

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chanson : les ballades sensibles de Pili »

    Delph a dit:
    11 décembre 2015 à 17:32

    Très bel article pour une artiste prometteuse !

    J'aime

    Guiret a dit:
    15 décembre 2015 à 13:58

    Ca donne envie d’aller la voir en concert. Des dates en vue ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s