Littérature jeunesse : rencontre avec Emmanuel Volant

Publié le Mis à jour le

tuyaux A4
Dessin Emmanuel Volant

Auteur et illustrateur, Emmanuel Volant a quitté Montpellier en 2014 pour venir poser ses crayons à La Haye. Il planche actuellement sur son deuxième album pour enfants dont la sortie est annoncée pour le début de l’été.

Emmanuel Volant n’est pas arrivé dans le monde du livre jeunesse directement. Il a d’abord fait une longue escale de dix ans dans celui du théâtre et de la marionnette. Formé au métier de comédien à Lyon, il part vivre à Paris pour enrichir son expérience puis gagne le Sud de la France. « Le théâtre est un milieu trop saturé à Paris, j’ai cherché une ville plus petite et j’ai débarqué à Montpellier. » En 2009, il décide de tourner la page des arts scéniques, mais reste dans la création et se remet au dessin. « Le dessin a toujours été présent dans ma vie. »

Le voici devant ses feuilles blanches qui se remplissent de nouvelles idées. Il conçoit des affiches pour des événements culturels et expose son travail. Pendant deux ans, il partage avec plusieurs artistes l’atelier collectif montpelliérain En traits libres. L’envie d’ajouter un aspect narratif à son travail se greffe au projet et il met alors le cap vers la littérature jeunesse. Un secteur lui aussi saturé par l’offre, mais cela ne l’empêche pas de se lancer dans l’aventure. « Je suis un peu inconscient sur ce genre de choses. Quand un projet me plaît j’y vais sans me poser de questions. »

Pour les enfants, le plaisir de lire va avec celui du toucher. Le livre jeunesse devrait ainsi résister un moment à la numérisation en vogue pour la littérature adulte. « Les petits ont besoin de manipuler des ouvrages, c’est l’apprentissage de la motricité et c’est essentiel. L’objet est important et c’est ce qui me plaît dans la littérature jeunesse. Quand ils ont une histoire favorite, un petit rituel se crée, avec le livre, son format, c’est un ensemble », entrevoit Emmanuel Volant qui a été animateur au sein de plusieurs écoles et a partagé pas mal de temps avec les enfants. Et lorsqu’il se met lui-même dans la peau d’un jeune lecteur, qu’est-ce qui fait qu’il a envie de se plonger dans un livre qu’il découvre ? « C’est le dessin, l’esthétique, le côté graphique. Ma perception est assez radicale. Quelque chose doit se dégager, une atmosphère. »

coquelicots1

Son premier album est sorti au printemps 2015, six mois après sa conception. « Je l’ai proposé à une vingtaine d’éditeurs, je les ai relancés plusieurs fois jusqu’à ce qu’ils acceptent de lire mon manuscrit. Et puis Bilboquet, petite maison d’édition à Blois, a été intéressée. » Livre accordéon que l’on déplie et replie à loisir, Le voyage de Monsieur Bernard conte l’histoire d’un gardien de phare et de son improbable voyage, heureux de croiser âme qui vive en pleine mer, en la personne d’un pêcheur. Solitude et amitié, l’atmosphère est paisible, le texte est épuré, tout comme les dessins réalisés à l’aquarelle, et les mots riment malicieusement.

L’univers d’Emmanuel Volant est rond, doux, poétique, silencieux et rêveur. « J’aime aussi qu’il y ait un petit poil d’absurde, ne pas être dans quelque chose de trop réaliste. » Est-il influencé par le nouveau pays qu’il découvre depuis deux ans ? « Il y a ici ces superbes lumières qui ont inspiré les peintres hollandais mais cela n’apparait pas encore dans mon dessin ». Le job en tout cas l’intéresse. Il aime les étapes qui jalonnent la création d’un livre, « les prémices du projet, une idée à laisser murir, un personnage principal qui apparaît, un travail d’écriture différent de celui de l’illustration, la post-production sur l’ordinateur… ». Et compare la dialogue qui s’instaure entre dessins et textes, à une partie de ping-pong.

Dans l’atelier qu’il partage avec une plasticienne française à La Haye, un deuxième livre est en train de voir le jour, annoncé pour le début de l’été chez le même éditeur. Avec pour fil rouge la colère. Emotion récurrente dans le monde de l’enfance, vue et dessinée par un auteur calme et tranquille.

Anne Leray

P1030947
Emmanuel Volant, 32 ans, s’est installé à La Haye en 2014

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s