Noordeinde à La Haye : les galeries d’art font nocturne

Publié le Mis à jour le

IMG_7004
Vue de la rue Noordeinde (photo AL)

Ce samedi 5 mars à La Haye, les galeries du Noordeinde ouvrent leurs portes toute la soirée pour une nocturne attendue. Le public est invité à déambuler dans l’une des rues artistiques la plus célèbre des Pays-Bas à partir de 19h. Art, musique et vin seront à la fête.  

A quelques pas du palais de travail du roi Willem-Alexander, les galeries du Noordeinde à La Haye sont une attraction nationale et internationale. Bijouteries, boutiques d’antiquité, restaurants et galeries se partagent une rue courue par les touristes et les amateurs d’art. Peintures de tous styles et sculptures de toutes matières, plus d’une quinzaine de vendeurs d’art sont ici concentrés. « C’est la rue artistique la plus importante en Hollande, les gens viennent de loin pour la visiter » confirme Henny Stéphane, galeriste depuis quinze ans à la Smelik en Stokking.

Une fois par an, on y célèbre l’art en musique lors du « Noordeinde Nocturne » qui fête cette année sa dixième édition. Les musiciens du Residentie Orkest et du conservatoire de La Haye sont ainsi à l’oeuvre dans les douze galeries participantes. Chacune accueille son ensemble, dans une veine classique ou plus jazz. Une petite foule se presse sur les trottoirs et chemine de lieu en lieu. « L’histoire a commencé avec un événement tout petit, qui a grandi peu à  peu », témoigne Henny Stéphane. « Il y a du monde mais cela ne sera jamais un événement énorme, nous voulons qu’il reste convivial, à taille humaine », complète Thoomes Wouter Dooijeweend, de la De Galerie den Haag, où l’on peut acheter de l’art et également en louer. « Louer de l’art, c’est typiquement dutch ! Pour 10 ou 15 euros par mois, il est possible d’avoir une oeuvre chez soi. Nos clients sont surtout des entreprises mais il y a aussi des particuliers ».

Si elle réjouira les promeneurs, cette nocturne ne prétend pas faire redoubler les ventes et doper le marché de l’art. « Les gens commencent par s’acheter une nouvelle maison, des meubles, une voiture, puis peut-être de l’art. La crise est partout en Europe et acheter de l’art n’est pas une priorité, témoigne Henny Stéphane. Mais c’est important pour nous de voir de nouveaux visages, d’attirer de nouvelles personnes », poursuit-il. « C’est un événement original et c’est surtout une super soirée, avec de la bonne musique, du bon vin et de belles oeuvres. C’est une sorte de cadeau que font les galeries et les musiciens au public », résume Thoomes Wouter Dooijeweend.

AL

« Noordeinde Nocturne », samedi 5 mars à partir de 19h. La soirée s’ouvrira avec une performance de l’orchestre dirigé par Lex Blankestijn dans l’Église wallonne avec Schubert, Brahms, Rutter… Ensuite, l’ensemble se dispersera à travers les galeries. A 23h00, le public pourra se retrouver dans l’Eglise wallonne pour le concert final qui mettra l’accent sur Bach. Tout le programme ici (site en néerlandais).

noordeinde_nocturne_2016
« Noordeinde Nocturne » : photo d’archives
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s