Avignon 2016 : Ivo van Hove attendu dans la Cour d’honneur

Publié le Mis à jour le

le-metteur-en-scene-belge-ivo-van-hove-pose-au-theatre-de-l-odeon-le-7-octobre-2015_5441773
Le metteur en scène flamand Ivo van Hove (photo Florian David, AFP)

Créé par Jean Vilar en 1947, le festival d’Avignon célébrera sa 70e édition cette année. C’est Ivo van Hove qui en fera l’ouverture le 6 juillet 2016 au Palais des papes. Le metteur en scène flamand dévoilera alors son adaptation théâtrale des « Damnés » de Visconti, en français, avec la troupe de la Comédie française.  

La nouvelle était connue depuis la clôture du festival d’Avignon en juillet 2015. Elle s’est confirmée lors de la présentation du programme par Olivier Py le 24 mars dernier. C’est le belge Ivo van Hove qui ouvrira cette 70e édition que son directeur annonce résolument politique. Déjà présent à Avignon en 2008 (Tragédies romaines) et en 2014 (Fountainhead, une réflexion sur l’artiste), ce sera la première Cour d’honneur d’un metteur en scène « exceptionnel » a précisé Olivier Py.

Avec un théâtre créatif et très contemporain qui utilise la vidéo et la musique en live, des oeuvres en néerlandais, en anglais, en allemand et en français, Ivo van Hove est devenu l’un des favoris du théâtre européen. C’est à lui que l’on doit la mise en scène de la dernière comédie musicale de David Bowie l’automne dernier à New York, Lazarus, qui est aussi le titre de l’ultime et poignant single de la star britannique.

Né dans la région d’Anvers en Belgique en 1958, Ivo van Hove a notamment dirigé le Holland Festival aux Pays-Bas de 1998 à 2004. A la tête du Toneelgroep à Amsterdam depuis quinze ans, il a monté avec sa troupe en janvier dernier, Kings of war.  Une grosse production de 4h30 avec vingt artistes, qui réunit et condense cinq pièces de Shakespeare. Mais c’est avec les comédiens de la Comédie française, absents du festival d’Avignon depuis vingt-cinq ans, qu’il montera Les Damnés de Luchino Visconti (1969).

Un film fleuve (2h30) que le réalisateur italien avait justement voulu shakespearien et dont l’histoire se passe en 1933 pendant la montée du fascisme en Allemagne, dans une riche et puissante famille d’industriels. Il s’agira de la deuxième mise en scène en français d’Ivo van Hove, après Vu du pont d’Arthur Miller, créée en octobre 2015 à Paris avec Charles Berling, et devenue triomphe international.

Ce n’est pas la première fois qu’Ivo Van Hove porte une oeuvre cinématographique au théâtre. Sa biographie recense Pasolini, Cassavetes et Bergman. Il faudra voir comment le propos de Visconti sur l’aristocratie, le pouvoir et le fascisme, ainsi que son sens avant-gardiste de l’image et de la mise en scène, prennent corps et chair sur scène via le travail d’un artiste tout aussi avant-gardiste. La création d’Ivo van Hove sera dévoilée le 6 juillet prochain et ouvrira ensuite la saison 2016-2017 de la Comédie française à Paris.

 

AL

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Avignon 2016 : Ivo van Hove attendu dans la Cour d’honneur »

    Pascal Milard a dit:
    30 mars 2016 à 00:35

    Merci pour l’information. J’espère parvenir à voir un de ses spectacles, un jour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s