Théâtre : Joël Pommerat au coeur de la Révolution à Amsterdam

Publié le Mis à jour le

louis1
« ça ira (1) Fin de Louis », nouvelle création de Joël Pommerat ancrée dans la Révolution (photo DR)

C’est une excellente nouvelle. La tournée du nouveau spectacle du metteur en scène français Joël Pommerat passera par la Hollande. Ça ira (1) Fin de Louis est à l’affiche au Stadsschouwburg d’Amsterdam les 11 et 12 juin 2016. Une première aux Pays-Bas.

C’est l’un des grands et palpitants metteurs en scène français et la venue de sa nouvelle création aux Pays-Bas est une heureuse nouvelle. Non seulement parce que cet artiste d’envergure a une véritable et singulière maîtrise de l’art théâtral mais aussi pour l’intérêt du sujet abordé. Ça ira (1) Fin de Louis a été créée à Paris à l’automne dernier et s’est attirée les éloges du public et de la presse.

Loin des contes qu’il revisite à merveille (Cendrillon, Le petit chaperon rouge, Pinocchio) en donnant une grande importance au corps, au son, à la lumière et à l’espace, il plonge cette fois au coeur de l’Histoire française avec une pièce fleuve dont l’héroïne est la Révolution. L’avénement de la démocratie et des droits de l’Homme sont la matière et le support d’une réflexion sur le processus révolutionnaire qui entre en résonance avec notre époque contemporaine. Il a fallu six mois à Joël Pommerat pour écrire ce spectacle de quatre heures lors de répétition avec quatorze acteurs. Sa vision de 1789 ne fait pas figurer les grands noms de l’Histoire. Il y a le roi, la reine, et les autres, des anonymes habillés dans des vêtements des années 70.  

Véritable immersion au coeur de l’humain et du collectif à l’oeuvre pour des idées et un monde meilleurs, ce spectacle promet d’être une expérience intense. « C’était vraiment exceptionnel. J‘étais en grande forme en sortant, même à minuit. Et le lendemain je n’ai fait que penser à la pièce, encore chargée d’énergie de la veille » confie Murielle, enseignante qui vient de découvrir la pièce à la Filature de Mulhouse. La création de Joël Pommerat partira ensuite pour le festival « Le printemps des comédiens » à Montpellier, les 19 et 20 juin 2016.

AL

« Ça ira (1) Fin de Louis », le samedi 11 juin de 19h à 23h50 et le dimanche 12 juin de 14h à 18h50, Stadsschouwburg à Amsterdam.


Danse : Israel Galvan, un autre coup de coeur artistique en juin

 

israel_galvan2
Israel Galvan, un chorégraphe et un interprète saisissant (photo DR)

Quelques jours après Joël Pommerat à Amsterdam, c’est Israel Galvan qui viendra pour une représentation à La Haye avec la pièce La Curva, au Zuiderstrandtheater le dimanche 19 juin à 16h. Chorégraphe espagnol, né à Séville en 1973, enfant de danseurs de flamenco, Israel Galvan est devenu l’un des maîtres du flamenco contemporain. Chorégraphe qui a extrait cette danse traditionnelle de son carcan tout en préservant son essence, interprète hors pair, il a inventé une forme bien à lui, avec des mouvements fulgurants, complexes et virtuoses. Le découvrir sur scène est une expérience très forte. Il est éblouissant. Entouré de musiciens et chanteurs, déployant sa gestuelle dans des décors sobres, vibrant de tout son corps, fendant l’air et l’espace comme un torero, il est d’une incroyable présence. La Curva est une pièce qui date de 2012. Elle rend hommage au flamenco et à l’une de ses grandes figures, Vicente Escudero, mort en 1980.

AL

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s