Le Très Court international film festival montre sa bobine à La Haye

Publié le Mis à jour le

international - Fortune_Guru.jpg
« Fortune Gurou » de Thomas Scohy, France. A voir dans la compétition internationale au Nutshuis à La Haye

Manifestation créée à Paris en 1999 et devenue planétaire, le Très Court international film festival se tient simultanément dans 30 pays. A La Haye, seule ville des Pays-Bas à accueillir l’événement, il s’invite sur les écrans du Nutshuis du 8 au 18 juin 2016. Deux réalisateurs néerlandais figurent dans la compétition internationale.  

Le principe est simple et la règle la même pour tous : trois minutes par film, pas plus, hors générique. Même pas le temps de cuire tout à fait un oeuf à la coque. Une durée qui donne lieu à des réalisations concises et concentrées. Pas question de bavarder. Le Très Court international film festival est diffusé dans le monde entier. Chine, Egypte, Tunisie, Roumanie, Irlande, France…, les spectateurs voient ainsi presque simultanément dans 80 villes différentes, une même sélection de courts métrages aux thèmes et aux genres totalement libres : fiction, animation, micro-documentaires, clips…

Près de 3 000 films ont à nouveau été envoyés au comité de sélection. Il en a retenu 150 au total dont 50 composent la compétition internationale commune aux trente pays du réseau. D’autres sélections accompagnent ce programme selon les villes (sélection « Paroles de femmes », « Différences », « Ils ont osé »…). De quoi de faire un tour d’horizon en matière de création audiovisuelle, ainsi qu’un état des lieux des tendances et des préoccupations citoyennes. « Cette année, les héros sont sans domicile fixe, migrants en quête de vie meilleure, victimes d’une crise économique qui n’en finit pas, ou laissés pour compte d’une société dont il est de plus en plus facile d’être exclus. Plus légèrement, c’est aussi l’explosion des nouveaux usages liés aux réseaux sociaux qui inspirent nos scénaristes », observe l’équipe parisienne du festival sur son site. Les films de deux réalisateurs des Pays-Bas spécialisés dans l’animation, Patrick Schoenmaker et Julius Horsthuis, sont à l’affiche.

Ce zapping trois étoiles qui reflète l’état de la société contemporaine fait des émules depuis 17 ans. A La Haye, seule ville à accueillir ce rendez-vous cinéphile et ludique aux Pays-Bas, les séances se tiennent au Nutshuis. Un lieu culturel original situé dans une ancienne banque en face de l’église Grote Kerk, en plein centre-ville.

Anne Leray


international - selfie.jpg
« Selfie » de Roger Villarroya, Espagne. Egalement dans la compétition internationale.
Très court international festival à La Haye. Compétition 1 : le 8 juin à 20h et le 11 juin à 20h. Compétition 2 : le 15 juin à 20h et le 18 juin à 13h. Renseignements : info@nutshuis.nl et 070 345 90 90.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Le Très Court international film festival montre sa bobine à La Haye »

    meinamsterdam a dit:
    7 juin 2016 à 10:32

    (y)

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s