La Haye. Le parc de sculptures Clingenbosch, une forêt magique

Publié le Mis à jour le

IMG_5911
Oeuvre psychédélique de Tom Otterness tirée de la collection Caldic.  Photos ©Anne Leray

A quelques pas du musée Voorlinden à Wassenaar aux Pays-Bas, se trouve un bois peuplé de sculptures. Tirée de la collection Caldic appartenant à l’industriel néerlandais Joop van Caldenborgh, cette tribu éclectique s’épanouit sous les feuillages et se découvre sur rendez-vous, de mai à octobre, à travers une bucolique promenade.

Si le musée Kröller-Müller dispose d’un magnifique jardin de sculptures au coeur du parc national du Hoge Veluwe non loin d’Amsterdam, c’est également le cas du musée Voorlinden, situé à quelques kilomètres de La Haye. Ce palpitant et élégant musée fondé et ouvert en 2016 par Joop van Caldenborgh sur sa propriété au milieu des bois, des dunes et des étangs, comporte en effet dans une autre partie du domaine un site dédié aux sculptures.

A la différence du jardin des Kröller-Müller, ce parc situé sur un terrain privé n’est pas en libre accès. Il faut ainsi réserver sa visite et découvrir les lieux par l’intermédiaire d’un guide, en anglais ou en néerlandais.

IMG_6593

Propriétaire de la société chimique Caldic BV, Joop van Caldenborgh compte parmi les deux cents plus grands collectionneurs du monde. Passionné par l’art, il a passé une partie de son adolescence à arpenter le Gemeentemuseum à La Haye, et acheté son premier tableau à 18 ans.

Créé en 1995 sur un domaine acheté en 1988, le parc s’est peu à peu enrichi de nouvelles acquisitions résultant le plus souvent de commandes de son propriétaire. Henry Moore, Anthony Gormley, Carel Visser, Lieshout, Sol LeWiit, Berlinde de Bruyckere, Amando, Sylvie Fleury, Tom Otterness…, cette collection privée se laisse admirer par le public un jour par semaine six mois de l’année.

IMG_6625
Une dame prend la pose devant un curieux pommier

Le lieu est ouvert le jeudi de mai à octobre. A chacune des visites, les grilles de cette vaste propriété s’ouvrent sur un trésor artistique à découvrir lors d’une promenade de deux heures.

Invité à parcourir le terrain de 25 hectares entourant la demeure familiale du collectionneur et homme d’affaires néerlandais âgé de 75 ans, les visiteurs découvrent 63 sculptures de toutes les factures dont 40 sont présentées par le guide qui assure la visite.

Bronze, fibre de verre, brique, métal, synthétique…, la plus ancienne de ces oeuvres date de 1952. L’ensemble de ce précieux contenu exposé aux regards et aux intempéries est soigneusement dépoussiéré deux fois par an.

IMG_6576
L’une des guides du parc Clingenbosch

Si la visite se fait au pas de course afin de pouvoir boucler le parcours à temps, elle reste très agréable. Le public chemine dans le silence et la quiétude d’un bois en découvrant une tribu d’oeuvres figuratives et abstraites mises en scène au fil des sentiers sinueux. L’emplacement des oeuvres a été pensé en fonction de leur nature, de leurs dimensions, leurs matériaux, leurs couleurs…

IMG_6658

Tapis de feuilles vert, rouge et roux, sable, terre et gazon, cet art en trois dimensions prend magnifiquement racine en pleine nature et, en cette saison, épouse à merveille les couleurs de l’automne.

Anne LERAY


Sculpture park Clingenbosch, Dennenlaan 9, 2244 AK Wassenaar, Pays-Bas. En dehors des visites, ce site et ces oeuvres ne sont pas accessibles au public. Mieux vaut s’inscrire à l’avance vu le succès des visites. Tous les renseignements en cliquant ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s